Menu
Breaking News
Home / Actualités / Affaire Ciarath: Toute la vérité

Affaire Ciarath: Toute la vérité

Une jeune  béninoise du nom de Ciarath se serait faite arrêter en Chine en possession de stupéfiants. Elle serait passible d’une possible peine de mort. C’est l’information qui  fait le tour des réseaux sociaux  et autres médias en ligne depuis  la semaine dernière laissant les béninois entre émoi et doute.

Cette affaire crée actuellement l’émoi au pays parce qu’il  s’agit d’une compatriote qui est  en danger et connaissant les mesures répressives très strictes du pays dans lequel la faute serait commise, il y a des raisons de s’inquiter. Doute parce que la mise en cause  serait coutumière des buzz dans le seul but de créer de mythes autour de  sa personne. Les mauvaises plaisanteries finissent toujours pas rattraper.

En effet,  l’affaire est bien réelle seulement que le nom “Ciarath” de cette  jeune béninoise  présumée trafiquante de drogue est fictif. De nos investigations, il ressort que  la vraie identité de ce joli visage qui fait  l’objet de toutes les attentions actuellement,  est  ABIGBE  Ahouefa Julienne. Très ambitieuse,  mère d’une fille de  4ans et âgée d’environ  25 ans, ABIGBE Ahouefa  Julienne  qui s’est lancée très jeune dans les affaires,  doit être une  femme très intelligente. Elle est bel et bien la propriétaire de l’Établissement “CIARA CORPORATE” situé à Akpakpa (Midombo). Un établissement qui  évolue dans le commerce général et immatriculé au Registre de Commerce de Cotonou le 15/10/2014 sous le No: RCCM RB/COT/14 A 21060. CIARA CORPORATE est aussi spécialisé dans la commercialisation des mèches naturelles de qualité supérieure importées de l’Asie. Et c’est justement dans l’un de ses voyages d’achat que ABIGBE Ahouefa  Julienne  a été arrêtée exactement le 20 juin dernier  en Chine en possession de stupéfiants. De sources proches du Consulat du Bénin en Chine  , l’information est  confirmée et la nommée ABIGBE Ahouefa  Juliette, actuellement en détention,  fait l’objet  d’une procédure d’enquête.  L’information est même remontée au Ministère des Affaires Étrangères à Cotonou  qui est en contact avec les autorités Chinoises. Il faut dire que le  consulat du Bénin en Chine n’est pas encore parvenu à entrer en contact avec  la ressortissante béninoise actuellement entre les mains de  la justice chinoise.

 Ce qu’il faut retenir, c’est que  l’objet de la condamnation à mort  de  la béninoise  ABIGBE Ahouefa  Juliette  n’est pas encore à l’ordre du jour. Même si la réglementation chinoise est très stricte sur les questions  de trafic de drogue, il faut une  procédure judiciaire pour décider de son sort. La Douane chinoise a enclenché des enquêtes, un procès sera ouvert et  le verdict final sera prononcé.

Il faut souligner qu’actuellement en Chine, il y a 46 crimes pour lesquels la peine de mort peut être requise. Les condamnations à la peine capitale ont majoritairement lieu pour des crimes  ayant entraîné la mort, des crimes liés au trafic de drogue et pour des crimes économiques.

Les  “Tribunaux du peuple de base”  ne traite que des affaires locales de moindre importance. Ils ne sont pas habilités à traiter les affaires passibles de peine de mort qui sont du ressort des “Tribunaux du peuple intermédiaire” et ensuite revues par les Provinces/regions dans les ” Tribunaux du  peuple élevés” et finalement par la Cour Suprême à Pekin.

Avec les réformes actuellement en cours dans le pays, les autorités ont pris des mesures destinées à mieux garantir les droits des personnes passibles de la peine de mort et à éviter des erreurs judiciairesur.

À suivre….

B. N

About REDACTION GUIDE BENIN

Agence de Tourisme et d'Information

Check Also

Bénin : “Le referendum n’aura pas lieu avant 2019”, Antoine Adoukonou sur Océan Fm

Hospice HOUENOU de DRAVO a reçu ce dimanche dix-huit septembre l’économiste Antoine ADOUKONOU. Entre autres …

Laisser un commentaire

365 kreditt | refinansiering av forbrukslån billig lån uten sikkerhet