Menu
Breaking News
Home / MAGAZINE / CARNET DU VOYAGEURS / Bénin : Mystère du trône à quatre crânes humains du roi Guézo à Abomey

Bénin : Mystère du trône à quatre crânes humains du roi Guézo à Abomey

Rescapé du pillage des biens culturels dahoméens orchestré par la colonne Dodds pendant la conquête coloniale de 1892, le trône du roi Guézo reposant sur quatre crânes humains à Abomey reste un mystère pour le professeur d’Histoire Joseph Adandé qui estime que c’est le trésor culturel béninois objet d’attraction touristique dans cette ville historique d’Afrique de l’Ouest.

images-137Avec près de deux siècles d’existence, un trône continue de garder entier le mystère sur sa conservation au Bénin. Le trône de Guézo, grand roi du royaume de Danhomey actuel Bénin, entretient un mystère que le professeur d’Histoire Joseph Adandé n’arrive pas encore à percer. « La plus grande surprise, c’est que le roi Guézo ait réussi à conserver  au Bénin, son trône avec des crânes en dessous. Je ne sais pas comment ils ont fait. Comment, ont-ils fait pour que celui-là ne parte pas ?

Peut-être que les gens ont vu ça et ont eu tellement peur qu’ils n’ont pas pu emporter ça » a confié l’éminent professeur d’Histoire béninois lors du dernier numéro des « Rencontres mensuelles de la culture » avec des journalistes culturels et autres acteurs du domaine au centre Arttistik Africa à Cotonou.

Son étonnement est d’autant plus grand qu’il n’y a pas, selon lui, de restaurateur d’objet culturel dans son pays. Ce trône, l’un des rares à ne pas disparaître comme d’autres précieux objets culturels, est l’objet de curiosités de nombreux touristes étrangers qui arrivent au Bénin. « Aujourd’hui, ce qui attire les gens à Abomey, c’est certainement ce trône là parce qu’il est bizarre. En Afrique, vous ne trouverez plus de siège qui repose sur quatre crânes humains » a déclaré le professeur qui a fait sa première thèse de doctorat sur les sièges des rois d’Abomey.

Autour de ce siège apprend le professeur, s’anime un débat. «

Aujourd’hui, le débat est de savoir s’il faut garder les crânes humains sous un siège ou si on doit les enlever pour donner une sépulture digne à ces gens dont on connait les noms, dont on connait la provenance » a-t-il confié. Au-delà de ce trône, au Bénin le débat culturel du moment est le rapatriement en terre béninoise des trésors royaux d’Abomey emportés durant la période coloniale. Le gouvernement béninois a exprimé le désir de les faire revenir

mais certains estiment qu’il faut d’abord mettre en place les conditions pour une bonne conservation de ces œuvres avant de procéder à leur rapatriement.

Source: ActuWeb. Infos

About REDACTION GUIDE BENIN

Agence de Tourisme et d'Information

Check Also

8ème Edition du FACI: Le Dg Emile Kougbadi distingué au même titre que plusieurs cadres

Les filles et fils de l’aire culturelle Idaasha ont célébré du  26 mars au 1er Avril 2018 …

Laisser un commentaire