Menu
Breaking News
Home / Actualités / Fnm: Crédité d’un bilan élogieux, Jean Panti passe la main à Dassoundo Denise

Fnm: Crédité d’un bilan élogieux, Jean Panti passe la main à Dassoundo Denise

Comme son prédécesseur Komi Koutché, il  aura marqué la vie du Fonds National de Microfinance (FNM). Crédité d’un bilan élogieux, Jean Comlan Panti a passé la main ce Lundi 27 Juin à la Nouvelle Directrice Générale Dassoundo Denise. C’est lors d’une Cérémonie fort simple qui coïncide avec les 10 ans de l’Institution. Le personnel a salué le dynamisme de  Jean Comlan Panti  et la nouvelle Directrice Générale  s’engage à assurer la pérennité du label FNM.  

Il aura passé pratiquement trois ans à la tête de l’Institution.  Nommé le 14 août 2013 sous l’ancien régime , Jean Panti quitte la direction  du FNM la tête haute.

 Avec une  certification ISO 9001-2008 reçue en 2012 (sous Komi Koutché), un siège imposant construit sur financement propre  qui abrite désormais la Direction du Fonds,   1.551.708  bénéficiaires atteints pour 136.823.487.741 FCFA injectés et des perspectives heureuses, c’est un héritage bien bâti que Jean Panti laisse à Denise Dassoundo.

Créé en 2006 dès l’arrivée du régime Yayi par décret N° 2006-301 du 27 juin 2006, le FNM est placé sous la tutelle du Ministère Chargé de la Microfinance, de l’Emploi des Jeunes et des Femmes. Il a pour mission principale de contribuer à résoudre significativement et dans la durée, les problèmes liés au développement du secteur de la microfinance au Bénin. C’est l’une des rares structures étatiques dont le système de gestion est basé  sur  la bonne gouvernance, l’obligation de résultat et de compte rendu.   Une gestion saluée plusieurs fois  déjà par les partenaires techniques et financiers comme la BID, la BOAD et le BADEA.

Pendant dix ans d’existence, les actions du FNM ont permis d’impacter la vie des plus pauvres, des micro et très petits entrepreneurs qui trouvent les solutions adaptées à leurs difficultés d’accès au financement pour le développement de leurs activités par le biais des SFD.

En passant service aujourd’hui à Denise Dassoundo, le Directeur Général sortant a tenu à rendre hommage à deux hommes. L’ancien Chef d’Etat Boni Yayi pour la confiance placée en lui et son prédécesseur, l’ancien Ministre d’Etat Komi Koutché qui a posé les fondements du label FNM.

“Comment ne pas rendre hommage à l’ancien Président de la République, son Excellence le Président Boni Yayi, pour avoir placé sa confiance en moi… Mes remerciements à mon prédécesseur et ancien Ministre d’Etat, Komi Koutché. Nous lui sommes reconnaissant pour avoir posé, avec toute l’équipe, les bases de la renaissance du FNM”, a déclaré Jean Panti qui a salué le personnel, les différents bénéficiaires et les partenaires pour la collaboration.

A lire aussi, Fnm: Dassoundo Denise nommée, Jean Panti part la tête haute

Selon lui, avec ses performances et bénéficiant de la confiance des Institutions internationales comme la BOAD, la BADEA et la BID, le FNM qui reste aujourd’hui une référence dans le monde,  se positionne dans l’architecture financière béninoise comme le dispositif adéquat pour la promotion de l’inclusion financière.

 A la nouvelle Directrice, Jean Panti  offre quelques pistes de priorités qui permettrons de maintenir le FNM sur le cap des performances.

Il s’agit entre autres, de l’audit tierce-partie ISO du FNM prévu pour le 22 juillet 2016, les deux accordss de prêt actueellement en cours d’examen à l’Assemblée Nationale, la mise en oeuvre de l’accord d’établissement du FNM, l’organisation de la revue technique avec les partenaires ainsi que l’atelier-bilan 2007-20015, le dépôt très urgent des comptes de gestion du FNM à la Chambre des Comptes de la Cour Suprême au plus tard le 30 juin 2016 et les travaux préparatoires d’élaboration du budget gestion 2017 du FNM.

  “Garantir la  pérennité du FNM”, Denise Dassoundo

Prenant service, la nouvelle Directrice Générale  a salué le travail abattu par son prédécesseur. Elle mesure  la portée de la mission et s’est fixée comme objectif d’engager le FNM sur la phase de la croissance.  Une phase à amorcer selon elle, après 10 ans d’activité .

Pour y parvenir, Denise Dassoundo veut  doter le FNM des outils de gestion modernes afin de garantir sa pérennité. Les autres actions de réformes, ajoute la nouvelle Directrice Générale, consisteront au redressement de la situation financière de l’institution et aussi à l’amélioration continue du cadre de travail et des  conditions de vie du personnel.

” J’espère pouvoir compter sur la disponibilité et le  soutien constant tant des autorités de tutelle que de tout le personnel du fonds pour engager les actions de réformes.” , a-t-elle souligné appelant à l’union sacrée.

About REDACTION GUIDE BENIN

Agence de Tourisme et d'Information

Check Also

Bénin : “Le referendum n’aura pas lieu avant 2019”, Antoine Adoukonou sur Océan Fm

Hospice HOUENOU de DRAVO a reçu ce dimanche dix-huit septembre l’économiste Antoine ADOUKONOU. Entre autres …

Laisser un commentaire